Première enquête de Lisa Heslin et Daniel Magne

Au cours de l’automne 2007, à la suite de mon premier prix au concours Alfred JARRY,  je décide de plonger une bonne fois et d’écrire mon premier roman, un polar. Les personnages prennent corps peu à peu, et l’intrigue se met doucement en place. Le plan, qui va être le centre principal du travail pendant plusieurs mois, finit par se dessiner dans les grandes lignes.

 

LE PITCH…

Serge Taillard, un industriel établi à Sens, dans l’Yonne, est retrouvé victime d’une électrocution dans la baignoire de son appartement parisien, juste au bord du canal Saint-Martin, dans le Xème arrondissement de Paris. Sa personnalité ambigüe au passé trouble, les conflits dans lesquels il se débattait pour maintenir son entreprise à flot, ainsi que ses sympathies affichées pour l’extrême droite, incitent l’officier de police judiciaire Daniel Magne à se demander si la cause réelle de la mort de Taillard est bien le suicide, comme la serrure fermée à clef de l’intérieur et les fenêtres closes de son logement semblent l’indiquer.  Aidé par la jeune APJ Lisa Heslin, recrue récente du commissariat, Magne va remonter le temps et tenter de percer les zones d’ombre de la vie de Taillard, plongeant dans la boue nauséabonde de la loi de la jungle du milieu des « affaires ».

Le voyage mènera l’enquête de Paris à Sens, puis à New York et Johannesburg, projetant les deux policiers dans un entrelacs d’influences et de disparitions violentes, qui finira par les mettre sur la trace d’une histoire beaucoup plus ancienne, et encore jamais résolue.

 

 Colère Noire est le premier de mes romans à être traduit (par French Pulp). Il est aujourd’hui en quête d’un éditeur anglophone.
X